L’équipe de l’Office de Tourisme a donné la parole cette semaine à Christine Van Troys, Icaunaise d’adoption depuis plus de 30 ans et amoureuse des mots !
Amis sénonais et du reste du monde, le temps des vacances est là et je vous propose de faire une petite ballade dans le Sens que j’aime à la recherche non pas de monuments ou sites connus et reconnus, mais plutôt vers de petites pépites quasiment invisibles.

On dit même que le visiteur n’a rien vu de la cathédrale de Sens s’il n’a pas vu la tête de Jean Cognot

Commençons dans la cathédrale avec cette petite tête qui apparaît au niveau du premier pilier gauche. Je ne la vois que si je lève la tête. Il s’agit de Pierre de Cugnières dit Jean de Cognot, chanté par Aristide Bruant. Cet avocat du roi au Parlement de Paris sous Philippe de Valois, perdit au XIVème siècle son procès contre les privilèges des ecclésiastiques qui le ridiculisèrent par cette représentation. Les chanoines éteignaient traditionnellement leur cierge sous sa tête. Quel régal que ce petit sujet symbolique soit encore là au XXIème siècle ! On dit même que le visiteur n’a rien vu de la cathédrale de Sens s’il n’a pas vu la tête de Jean de Cognot. 

Jean du Cognot

Les propriétaires […], avaient eu la très belle attention canine d’apposer sur la devanture un Toutou Bar

Puis, à deux pas de là, rue des Déportés et de la Résistance, au 142, lors de la réfection de leur établissement dans les années 1970, les propriétaires, Monsieur et Madame Fournillon avaient eu la très belle attention canine d’apposer sur la devanture un Toutou Bar. Un voyageur a même donné son avis internet sur Vacancéo : Sympa pour les quatre pattes. Bon, il faut juste que mon Charly, qui a toujours, lui, sa truffe et son bout de patte, attende qu’il pleuve pour se désaltérer car plus personne ne pense à remplir ce très joli petit réservoir.
Photo 3

Passant par la rue Jossey, je découvre la Grande Croix de fer des Mariniers

Passant par la rue Jossey, je découvre la Grande Croix de Fer des Mariniers. Il lui en est arrivé des aventures : tout d’abord installée au niveau du Pont Boffrand enjambant l’Yonne, défendue par les mariniers contre les sans culottes Saint-Savinien pendant la Révolution en les sommant d’un retournez donc chez vous, vendue sous la terreur puis rachetée, démontée toujours par les mariniers afin de ne pas être fondue en boulets pendant le siège de la ville, pour finalement être simplement remisée dans la cour de la Maison Jean Cousin lors du démantèlement du vieux pont en 1910.

La Grande Croix de Fer des Mariniers - Photo Pierre Pichon

Nous sommes en pleine période napoléonienne et ces traces témoignent de l’effroyable siège de Sens

Je me dirige ensuite vers le Boulevard du 14 juillet. Le nez en l’air, j’aperçois en haut de la maison à l’angle de la rue de la République, deux marques rondes. Un panneau précise que ces boulets ont été tirés par les cosaques le 4 février 1814. Mais c’est bien sur ! Je me rappelle mes cours d’histoire ! Nous sommes en pleine période napoléonienne et ces traces témoignent de l’effroyable siège de Sens. Le général Alix et ses troupes après la fusillade ont même coursé les cosaques jusqu’à Rosoy. Hélas Sens tombait aux mains de ces ennemis la semaine suivante !
Photo 5 

Six cent pieds de vigne de trente anciens cépages différents

Je décide pour finir de faire une petite échappée champêtre et je me rends au Conservatoire de Vignes dans le Parc Champêtre des Champs-Captants. {lien hypertexte} Ce sont des passionnés, adhérents de l’association du Clos de Crève Cœur, qui, en 2006, ont réalisé cette action citoyenne en plantant six cent pieds de vigne de trente anciens cépages différents dans cette zone de préservation écologique de l’eau. Je la découvre au milieu de nul part, à l’écart de la ville. On m’y indique des plants de Chardonnay, de Pinot Noir et de Pinot Gris. Le sénonais, terre de Bourgogne, terre de vin avant l’arrivée du phylloxéra, mérite bien que son patrimoine viticole survive !*

Parc Champêtre des Champs-Captants - Photo Office de Tourisme de Sens et de Sénonais

* pour voir les premiers vignobles de l’Yonne, il vous faudra cependant poursuivre votre route dans la direction du Sud avec notamment Joigny à 40 km et la célèbre Côte Saint-Jacques puis Auxerre à 80 km et les vignobles de Saint-Bris, Irancy et Chablis.
Voilà ma balade terminée ! J’espère vous avoir fait voyager dans cette merveilleuse ville chargée d’histoire le temps de cette flânerie. Petit conseil de baroudeuse : n’hésitez pas à traîner vos tongs dans les rues de la cité icaunaise afin d’en découvrir les mille et un joyaux.

Et pour en découvrir plus sur Sens et le Sénonais…

  • Audioguides, dépliant de visite, livrets ludiques pour les enfants, parcours découverte dans le centre-ville… L’équipe d’accueil de l’Office de Tourisme vous propose des supports de visite pour tous les goûts.
  • Suivez nos guides pendant l’été ! ► Les visites guidées sont proposées de juin à août.
  • Retrouvez le programme dans la rubrique Brochures
  • Consulter les autres articles du blog et les pages sur le patrimoine Sénonais dans la rubrique Découvrir

Laisser un avis

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *