Visiteurs parisiens ou ayant séjourné à Paris, vous vous demandez peut-être pourquoi il existe un Hôtel de Sens dans la capitale ? Cet imposant monument, dans le 4ème arrondissement, nous rappelle que Sens était autrefois le siège du pouvoir religieux ! De nombreuses figures historiques s’y sont succédé, comme en attestent les blasons des archevêchés sénonais qu’on peut y observer, aujourd’hui encore. Un vrai jeu de piste ! Partons ensemble pour une visite croisée entre Sens et Paris, dont le patrimoine et l’histoire se font écho !

L’Hôtel de Sens, un lieu de résidence pour l’archevêque de Sens

L’Hôtel de Sens doit sa construction à Etienne Tristan de Salazar, archevêque de Sens. L’archevêque de Sens est également, depuis le Moyen-Âge, Primat des Gaules et de Germanie. Ce titre signifie qu’il représente l’autorité religieuse sur le royaume de France, juste après le Pape ! Il est donc très puissant et son influence s’étend aux évêchés de Chartres, d’Auxerre, de Meaux, de Paris, d’Orléans, de Nevers et de Troyes.

En raison de ce statut, Tristan de Salazar souhaite se doter d’une nouvelle et fastueuse demeure pour ses séjours à Paris. Il fait construire cet hôtel particulier de 1498 à 1519 au 1, rue du Figuier.

De style gothique flamboyant, l’Hôtel de Sens se situe entre la fin du gothique, avec ses arcs brisés et ses tourelles défensives, et le début de la Renaissance, avec ses nombreuses fenêtres à meneaux. Il est classé au titre des Monuments Historiques en 1862.

Hôtel de Sens © Guilhem Vellut

© Camlamb

Jardin de l'Hôtel de Sens @ Paris

L’histoire des archevêques de Sens se lit aujourd’hui encore sur les murs de l’Hôtel !

Aux abords de l’Hôtel de Sens à Paris, levez la tête et observez :

  • Une croix et huit crosses, dans la cour. La croix symbolise l’archevêque, les huit crosses les huit évêchés sous son influence : Chartres, Auxerre, Meaux, Paris, Orléans, Nevers, Troyes et Sens.
  • Des coquilles et une tête de maure, sur la façade rue de l’Hôtel de Ville. Elles sont le blason d’Etienne Poncher, successeur de Tristan de Salazar. On les retrouve également dans la cour du Palais des Archevêques à Sens (qui abritent aujourd’hui les Musées de Sens),
  • Trois trèfles, un peu plus loin dans cette même rue. Il s’agit des armoiries du cardinal François Duprat, chancelier de France. Ces mêmes trèfles se trouvent en haut de la tour de la cathédrale de Sens.
  • Des lys, au-dessus d’une fenêtre. Ils sont l’emblème du cardinal Louis de Bourbon-Vendôme (de sang royal, donc). On les voit aussi dans les vitraux de la grande salle du Palais Synodal, à Sens.
  • Un cerf. C’est celui de Monseigneur Jean de Bertrandi, garde des sceaux et cardinal, dont le nom est également gravé sur les deux bourdons de la cathédrale de Sens.
  • Trois harpes. Elles sont les armoiries des frères Jacques et Jean Davy du Perron. Leurs corps reposent dans la cathédrale de Sens, sous un imposant monument funéraire.Monument funéraire, Cathédrale Saint Etienne de Sens © Thierry Toinot

Jacques Davy du Perron © Vincent Duseigne

Jean Davy du Perron, archevêque de Sens © Vincent Duseigne

De multiples usages à partir de 1622

En 1622, selon la volonté d’Henri de Gondi, évêque de Paris, les titres de Sens sont transférés à Paris.

Sens perd donc son statut d’archevêché.

La province ecclésiastique de Sens est divisée en deux :

  • La Sénonaise première : avec Auxerre, Nevers, Troyes et Sens,
  • La Sénonaise seconde : avec Orléans, Chartres, Meaux et Paris.

L’Hôtel de Sens perd peu à peu de son usage initial, et de sa prestance.

A partir de 1689, il est mis en location et accueille des messageries, coches et carrosses de Lyon, Bourgogne et Franche-Comté.

Puis, à la Révolution, il est vendu comme bien national.

La Ville de Paris le rachète en 1911 et y établit, en 1961, après une longue rénovation, la bibliothèque Forney, spécialisée dans les arts et les techniques.

Pour aller plus loin

  • Nous ne pouvons que vous encourager à visiter l’Hôtel de Sens aujourd’hui devenue la bibliothèque Forney ! Les groupes déjà constitués peuvent organiser des visites guidées. La Galerie des expositions, gratuite et ouverte à tous, permet de voir la salle de lecture de la bibliothèque.
  • Le Musée Carnavalet, à Paris, expose de nombreuses toiles et gravures de l’Hôtel de Sens.
  • Plus près de nous, vous pouvez admirer dans les Trésors des Musées des pièces exceptionnelles qui témoignent de la puissance des archevêques de Sens.
  • Laissez-vous conter l’histoire de la cathédrale avec l’une des différentes visites proposées par l’office de tourisme !

Laisser un avis

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d'autres articles

Les Nabis aux Relais de Villeneuve-sur-Yonne

Par Elodie

Nos coups de coeur

Les Nabis aux Relais de Villeneuve-sur-Yonne

Saviez-vous que Villeneuve-sur-Yonne avait accueilli, plusieurs étés durant, le groupe d’artistes des « Nabis » ? Vuillard, Bonnard, Valloton, ainsi que Toulouse-Lautrec, venaient en effet se retrouver aux Relais de Villeneuve-sur-Yonne à la fin du XIXème siècle. Relais qui existent toujours ! Remontons l’histoire de ce lieu et imaginons-nous auprès des Nabis… D’un Relais de Poste aux […]

L’histoire du Relais Fleuri

Par Bernard

L’histoire du Relais Fleuri

Quelle est donc l’histoire du Relais Fleuri, ce bel hôtel particulier de Sens, à deux pas du centre-ville, qu’occupe aujourd’hui l’office de tourisme ? Tout droit dans l’axe de la rue de la République, il interpelle le regard ! Saviez-vous qu’avant d’accueillir des visiteurs du monde entier, il a compté de nombreux hôtes dans ses […]

À la recherche des petits trésors cachés de Sens !

Par Christine

À la recherche des petits trésors cachés de Sens !

L’équipe de l’Office de Tourisme a donné la parole cette semaine à Christine Van Troys, Icaunaise d’adoption depuis plus de 30 ans et amoureuse des mots ! Amis sénonais et du reste du monde, le temps des vacances est là et je vous propose de faire une petite ballade dans le Sens que j’aime à la […]