Version imprimable

Current Size: 100%

Histoire de Sens

Histoire de la ville

Le saviez-vous ?

Sens doit son nom à un peuple gaulois, les Sénons, qui se sont emparés de Rome sous la conduite de Brennus… A l’époque romaine la cité portait le nom d’Agedincum, où César séjournait avec ses légions… Elle devint une florissante cité gallo-romaine entourée d’imposantes murailles après les invasions du IIIème siècle.

 

Périodes clés

Petite chronologie

 



  • Au Moyen-Age, la cité est la métropole d’une province ecclésiastique comptant quelques diocèses comme ceux d’Auxerre, de Troyes, de Meaux ou encore de Paris. Avec la construction de la cathédrale au cours du XIIème et XIIIème siècles « Sens » devient un lieu fondamental de la religion. Elle se voit accueillir le Pape Alexandre III, Thomas Becket et célébrer le mariage de Saint Louis et Marguerite de Provence.
  • La guerre de Cent Ans (XIVème siècle), les guerres de religions (XVIème siècle), et la création de l’archevêché de Paris au XVIIème siècle font perdre à Sens son rôle de capitale ecclésiastique. La conséquence de tout cela ; la cité perd le pouvoir sur la moitié de ses diocèses mais garde sous son autorité ceux d’Auxerre, de Nevers, et de Troyes.
  • Toutefois, à partir à partir du XVIIIème siècle, la cité est en plein essor. L’édification de nombreux hôtels particuliers, l’arrivée du chemin de fer, la construction du marché couvert et du théâtre ainsi que de l’hôtel de ville lui permettent de prendre un second souffle.
  • Enfin au cours du XXème siècle, Sens assure son rôle économique grâce à l’ampleur de sa foire annuelle qui a lieu avant l’arrivée de l’été. Aux frontières de la Bourgogne, de la Champagne, de l’Ile-de-France et de l’Orléanais elle est devenue un carrefour autoroutier et une ville rayonnante alliant la richesse de son patrimoine au charme de ses parcs et jardins.

 

 

 

 

Des personnages qui ont marqué l'histoire de Sens...

Difficile de faire un choix parmi les personnages qui ont marqué l’histoire de Sens et du Sénonais tant ils sont nombreux. Sans parler de Brennus, qui entre dans l’histoire en 390 av. J.C. en s’emparant de Rome à la tête de la tribu des Sénons, voici les plus célèbres :

 

Thomas Becket (Londres 1119 – Canterbury 1170)

vitrail Thomas Becket

 

Archevêque de Canterbury, il part en exil volontaire vers la France et séjourne à Sens de 1166 à 1170. Il y rencontre le pape Alexandre III en 1164 qui lui accorde son soutien. Becket passa deux ans dans l’abbaye Cistercienne de Pontigny mais fut contraint de reprendre son chemin pour Sens, où il demeure à l’abbaye Sainte-Colombe de Saint-Denis-lès-Sens pour assurer sa sécurité. A son retour en Angleterre il est assassiné. Le 5 septembre 1174, un incendie ravage le chœur de la cathédrale de Canterbury, l'architecte Guillaume de Sens est sollicité pour reconstruire cette partie de l'édifice et élever le tombeau de Saint Thomas Becket.

 

 

A retrouver dans la ville : un vitrail le représentant dans la cathédrale Saint-Etienne

 

Le saviez-vous ?

Thomas Beckett a aussi donné son nom aux bières d’une brasserie Sénonaise ► + d'infos

 

Louis IX « Saint Louis » (Poissy 1214-Tunis 1270)

Louis IX dit "Saint Louis"

 

Son mariage avec Marguerite de Provence le 27 mai 1234 fut un événement majeur à Sens. Le lendemain il la fit couronner et sacrer reine de France par l'archevêque Gautier. D’autres événements lui valent sa venue à Sens. Citons celui de 1239 où il porte la Sainte Couronne d’Epines pour laquelle il construira à Paris la Sainte Chapelle et celui de 1248 où, accompagné de sa femme et de ses frères, il part pour la 7ème Croisade. Son dernier passage se situe en mars 1270, à son départ pour la 8ème croisade qui lui coûtera la vie.

 

Un reportage de l'émission Secrets d’Histoire était consacré à Saint-Louis et à son mariage à Sens ► à retrouver sur une plateforme de vidéo sur demande

 

Jean Cousin (Soucy 1490 – Paris 1590)

 

Statue Jean Cousin

 

Artiste sénonais, sculpteur et peintre, il travaille comme maître-arpenteur à la reconstruction de la cathédrale de Sens après les ravages causés par la Guerre de Cent ans. On pense qu'il y apprit l'art du vitrail avec les maîtres verriers qui exécutèrent les vitraux du croisillon nord de la cathédrale. C'est en 1848 qu'une rue de Sens prit le nom de Jean Cousin. Un de ses propriétaires a possédé l'"Eva Prima Pandora", grand tableau de l’artiste Sénonais, aujourd’hui conservé au Louvre.

A retrouver dans la ville : Le square Jean Cousin où fut inaugurée sa statue en 1880 ► + d’infos 

 

 

Louis-Jacques Thénard dit le Baron Thénard (La Louptière 1777 - Paris 1857)

Louis-Jacques Thénard

 

 

 

 

Ancien élève du Collège de Sens, il est l’inventeur de l’eau oxygénée.

 

 

 

 

 

Stéphane Mallarmé (Paris 1842 - Valvins 1898)

Stéphane Mallarmé

 

 

 

Elu « Prince des Poètes » en 1896, Mallarmé fut Sénonais à différents moments de sa vie. Il entra ainsi au lycée impérial de Sens comme pensionnaire en 1856. Cet établissement porte aujourd’hui son nom et une rue lui est également consacrée.

 

 

 

 

 

Aristide Bruant (Courtenay 1851 - Paris 1925)

Aristide Bruant

 

 

 

Elève du Lycée de Sens qu'il n'oubliera jamais, il devint le chanteur attitré puis propriétaire du cabaret "Le Chat Noir" à Montmartre. Il est enterré près de Sens, à Subligny.